agriculture
pharmaceutique
chimie
NTIC3
armenie marche

Arménie-EU, des développements prometteurs (IV)

Les autres pays de l’Union Européenne et la Suisse
Après l’Allemagne et la France nous présentons dans ce numéro les relations économiques de l’Arménie avec ses autres partenaires de l’Union Européenne et la Suisse ; elles sont de moindre importance mais néanmoins essentielles vu les potentiels de développement et la dynamique actuelle.

L’Italie
Les relations entre les Arméniens et l’Italie sont très anciennes ; elles se sont développées au cours des siècles aussi bien dans le cadre du commerce entre l’Orient et l’Occident que dans les domaines culturels.

Elles ont pris un nouveau départ, ces dernières années, par des visites réciproques de responsables économiques et politiques : Chambres de Commerces et hommes d’affaires. En décembre 2011, le Président arménien a effectué aussi une visite officielle en Italie
Des relations privilégiées existent avec la région de Venise surtout dans les domaines de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. Un certain nombre d’entreprises à capitaux italiens sont aussi installées en Arménie.

Ainsi, la compagnie Golden Grape Armas construit une usine de brandy dans la région d’Aragatsotn avec la participation de capitaux italiens.
Le tourisme, l’industrie de la céramique, l’industrie textile, l’assemblage de machines agricoles et la pharmacie sont les domaines de coopération les plus prometteurs pour les investisseurs italiens. Il existe actuellement 2 liaisons aériennes hebdomadaires entre les 2 pays. Les Italiens sont les plus nombreux parmi les touristes européens à se rendre en Arménie.

En mai 2012, un accord de coopération a été signé entre les postes italienne et arménienne. « Haypost » adoptera le modèle de gestion de la poste italienne pour se transformer en un opérateur postal moderne : optimisation du réseau, mise en place de processus commerciaux ainsi que création de services financiers, bancaires et d’assurance.
En août 2012, l’Association Commerciale Italo-arménienne a été créée en présence de  la vice ministre italien des Affaires Etrangères ; cette association sera intégrée au réseau des Chambres de Commerces italiennes à l’étranger.

Belgique
Les relations entre la Belgique et l’Arménie sont anciennes dans le secteur de la taille de diamant ; ce produit (brut ou taillé) représente une partie importante des flux commerciaux entre les 2 pays.

La Chambre de Commerce Belgo-Arménienne a pour objectif de mettre en relation des entreprises belges et arméniennes en organisant des conférences et des missions d’étude en Arménie. Ainsi, elle a organisé des missions en 2007 et 2009 avec l’ « Agence Wallonne pour l’Exportation » (AWAX) et en 2008 avec « Flanders Investment and Trade » (FIT).
Un « Belgium Business Week » a été organisé les 7 et 8 novembre 2011 avec la participation d’une délégation mixte des provinces belges (Flandre et Wallonie)  et la présence de 23 hommes d’affaires représentant différents secteurs : exportation de poissons, gestion de l’eau, protection de l’environnement entre autres.

A cette occasion un accord a été conclu entre l’entreprise belge « Geo Diagnostic » et l’entreprise arménienne « Ekvaton » en vu de créer un laboratoire conjoint de mesure et d’analyse des sols pour la région du Sud Caucase et des pays arabes.

L’Autriche
Les relations diplomatiques entre les 2 pays ont été établies dès janvier 1992 mais la mise en place du cadre de la coopération ne s’est accélérée que dernièrement. Ainsi, le 26 juin 2012, un forum économique a été organisé dans le cadre de la visite du Président autrichien à Erévan ; les 2 Présidents y étaient présents.

Les participants ont exprimé leur désir d’approfondir les relations économiques entre les 2 pays ; les domaines de coopération envisagés sont l’agriculture et l’énergie ; ce dernier est un domaine stratégique pour l’Arménie puisque son objectif est de produire, à l’horizon 2020, 35% de l’électricité à partir de sources renouvelables d’énergie.

Des accords de coopération ont été signés aussi ; on peut citer l’accord entre les services des douanes des 2 pays et celui entre l’Agence de Développement autrichien et le gouvernement arménien pour une assistance aux réformes en vu de réduire la bureaucratie, d’améliorer l’environnement des affaires et la gouvernance.

Le Royaume-Uni
Le Royaume-Uni est présent en Arménie à travers de plusieurs organisations et des ONG d’affaires.
L’« Armenian British Business Chamber » (ABBC) a pour mission la promotion et l’encouragement du commerce bilatéral et des investissements.

L’ « Armenia British Connect » (ABC) est une ONG dont l’objectif est d’élargir  les relations entre l’Arménie et le Royaume-Uni. Les membres sont des entreprises et des institutions britanniques et arméniennes. Divers événements sont organisés pour intensifier les liens entre les sphères économiques des deux pays.

En juillet 2011, un accord bilatéral a été signé entre les 2 pays visant à éviter la double imposition des revenus et des propriétés et à empêcher l’évasion fiscale.
En 2012, une délégation de 8 hommes d’affaires britanniques a séjourné en Arménie pour la première fois pour essayer d’établir des relations de partenariat avec leurs homologues arméniens. Les domaines les plus intéressants pour eux sont l’industrie minière, les technologies de l’information, la construction, le commerce de détail, l’éducation et l’environnement.

L’Espagne
Les relations diplomatiques entre les 2 pays ont commencé en janvier 1992. Plusieurs accords intergouvernementaux existent : ils concernent la double imposition des revenus et des propriétés, la coopération en matière de tourisme et le transport routier international

Les Pays Bas
Les relations diplomatiques existent depuis 1992 et les relations économiques sont en train de se développer avec des visites de responsables et l’organisation de missions de Chambres de Commerce et d’hommes d’affaires.
Différents accords ont été signés sur le transport aérien, l’encouragement et la protection des investissements, la coopération économique.

La Suisse
Même si les relations diplomatiques entre les 2 pays ont été établies dès juin 1992, la Suisse n’a ouvert son ambassade en Arménie qu’en mars 2011.
La Suisse a fortement participé au développement des villes d’eau et SPA ainsi que des sites touristiques de l’Arménie ; le développement des villes de Tsaghkadzor et Jermuk et du monastère de Tatev (installation du téléphérique) sont de bons exemples de coopération.
Il faut signaler aussi l’investissement de 20,5 m USD de la compagnie suisse RARE SA (qui appartient à un Prince saoudien) dans la construction d’une usine d’eau minérale à Artavaz dans la région de Kotayk.

Une délégation d’hommes d’affaires s’est rendue en octobre 2012 à Erévan pour négocier l’intégration de l’Arménie parmi l’organisation des Chambres de Commerces conjointes avec d’autres pays de la CEI.

L’Arménie exporte vers la Suisse et les pays de l’Union Européenne des minerais de cuivre, des métaux précieux, du diamant, des fruits et légumes et des vêtements.
Des réformes de simplification des procédures de création d’entreprises ont été réalisées dernièrement en Arménie mais elles sont insuffisantes et les indices de corruption ne sont pas très encourageants. L’Arménie a besoin de réformes structurelles radicales pour encourager les investissements étrangers et la coopération interentreprises.

europeens

Gérard Achdjian
APRICOT Group
Mise en relations d’affaires avec l’Arménie
www.apricotgroup.eu

* Pour des informations détaillées sur l’économie de l’Arménie, veuillez consulter le site  www.gab-ibn.com