agriculture
NTIC3
chimie
armenie marche
pharmaceutique

Chimie

En Arménie, tant la chimie fine que la chimie spécialisée, ainsi que des décennies d’efforts en matière de recherche et développement ont mené à la création de produits performants tout nouveaux. L’éducation et la recherche de haut niveau sont des domaines traditionnellement ancrés en Arménie et sont devenus des marques de fabrique de la technologie arménienne depuis des centaines d’années.

Le secteur de la chimie fine en Arménie se divise en deux groupes : le premier est celui des entités commerciales qui rassemble les producteurs en chimie fine ; le second est celui des instituts de recherche, qui est composé de centres travaillant au développement de nouveaux produits chimiques et dans le but de les utiliser dans d’autres secteurs.

Les producteurs de chimie fine et spécialisée sont en mesure de fournir plus de 5000 produits chimiques différents. De plus, ces producteurs sont des fabricants expérimentés, capables de produire des quantités relativement petites (jusqu’à plusieurs tonnes) de produits de haute pureté et à coûts élevés, aussi bien que des produits au cycle de production complexe et longs. Tout ceci est régulièrement fait pour des clients sur les six continents.

On compte aujourd’hui 93 centres et instituts de recherche en Arménie. Parmi eux, cinq sont principalement dédiés au secteur de la chimie fine. Ces cinq centres de recherche sont plus précisément axés sur trois branches pour ce qui concerne leurs activités de recherche fondamentale et appliquée : le secteur pharmaceutique, celui de la protection des cultures et de l’agrochimie et celui des aromes et de la recherche médicale.

Les laboratoires de recherche pharmaceutique arméniens ont développé et breveté de nouveaux principes actifs (APIs) – en attente d’accords de licence pour certains – ; ils ont aussi été à l’origine de recherches révolutionnaires dans de nombreux domaines : les APIs pour les traitements des maladies cardiovasculaires, neuropsychiques et infectieuses ainsi que pour les tumeurs malignes ; les résultats cliniques (au niveau cellulaire) pour des nouvelles hormones cardioactives, des métalloprotéines et des métalloenzymes pour le traitement de maladies comme Parkinson ou Alzheimer etc.

Les instituts de recherche agronomique arméniens ont breveté et testé sur le terrain de nouveaux produits de protection des cultures. Ces produits ont fait preuve d’une grande rentabilité, d’une faible toxicité et répondent à tous les critères du respect de l’environnement, et ce dans de multiples usages : une gamme complète d’herbicides, pesticides et fongicides de haute technologie, ainsi que des nouvelles phéromones biotrap pour une utilisation facile, sûre, écologique et rentable.

La tradition de l’Arménie dans le secteur de la chimie fine doublée de sa main-d’œuvre bien formée et expérimentée, avec des salaires très compétitifs répondent parfaitement aux besoins de production de composants chimiques, qui nécessite des efforts de travail et de recherche intensifs. Ceci fait de l’Arménie une destination rentable pour la production et la R&D en matière de chimie.