agriculture
pharmaceutique
chimie
NTIC3
armenie marche

Les relations économiques avec la France

Deux présidents de la République Française (Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy) ont effectué des visites officielles en Arménie, ce sont les seules visites de Présidents du monde occidental ; des rumeurs circulent sur un éventuel voyage du Président François Hollande dans un proche avenir.
A plusieurs reprises, les Présidents arméniens ont aussi effectué des visites officielles en France.

Ainsi les relations franco-arméniennes sont basées sur la compréhension et le respect mutuels, la proximité culturelle et une amitié séculaire.

Pour autant les relations économiques sont elles aussi développées ?
Il faudra distinguer entre l’activité des entreprises françaises installées en Arménie, les relations commerciales et l’action des institutions officielles françaises dans le domaine du développement.

1- Les activités des entreprises françaises installées en Arménie
La France est parmi les premiers pays qui investissent en Arménie : en 2011 elle se situait en 2ème position (100 m USD), derrière la Russie (293 m USD) et devant les Etats Unis (43,8 m USD).
Plus d’une centaine d’entreprises à capital totalement ou partiellement français seraient présentes en l’Arménie. Il ne faut certainement pas oublier l’Université Française en Arménie.

Voici un aperçu rapide des principales entreprises françaises présentes dans différents secteurs.
– Orange Arménie est la dernière grande entreprise française qui est arrivée en Arménie en 2009. Elle a déjà fait des investissements directs de près de 250 m € ; elle fourni l’ensemble des services de communication à plus de 600 villes et villages du pays. A l’avant-garde de la technologie, elle emploi environ 800 salariés

– La Yerevan Brandy Company. La vente de l’ « usine de cognac » à Pernod Ricard, en juin 1998, a été un vrai choc : ce fleuron de l’industrie arménienne soviétique qui fabriquait un produit mondialement connu et apprécié, passait sous contrôle étranger.
Aujourd’hui, la Yerevan Brandy Company (YBC) est l’une des entreprises phares de l’Arménie. Son poids dans l’économie locale et le développement de l’agriculture (la vigne)   est très important. Elle est également à l’origine de l’adoption, en 1999, par le gouvernement arménien, des standards de brandies arméniens.

– La LLC Kotayk Brewery. L’usine Kotayk construite en 1974, avec une capacité de production de 500 000 hl de bière,  n’a pas pu surmonter les difficultés techniques et financières de la période post soviétique et c’est en 1996 que le groupe français Castel l’a acquise.
Les produits de ce joint-venture franco-arménien composé de « Castel bear » et « Kotayk bear » ont un grand succès non seulement en Arménie mais aussi sur les marchés d’exportation d’Amérique du nord, d’Europe, d’Asie et de Russie.

– ACBA (Agricole Cooperative Bank of Armenia) est la première banque coopérative créée dans l’ex-URSS, essentiellement tournée vers le financement des agriculteurs privés. C’est le Crédit Agricole de France qui a apporté son aide technique à la création de cette banque et l’a accompagnée durant son développement. Le Crédit Agricole a pris ensuite une participation de 28% dans le capital de la banque arménienne.

– Grant Thornton – Amyot. Cette firme spécialisée dans l’audit, le conseil et la finance, s’est établie en Arménie dès 1991. C’est à partir de là quelle apporte ses services dans plusieurs autres pays de la CEI. Elle intervient dans des organismes et entreprises très divers.
– Dans le domaine du contrôle de qualité ASB Management Ltd (ISO Consultants) s’est implanté en Arménie en 1999. C’est une société de conseils et d’accompagnement dans la mise en oeuvre des systèmes de management de la qualité (SMQ) conformément aux normes internationales.

–  L’agence de voyage Sabératours, présente à Yérévan depuis 1988, assure des services de vente de billets, de réservation d’hôtels, de location de véhicules et d’organisation d’excurtions. Depuis 2006 Air France dessert aussi l’Arménie par des vols directs 3 fois par semaine.

– Dans le domaine de l’eau, La société SAUR s’est installée en Arménie le 1er février 2005 à la suite de la signature d’un contrat de management de la compagnie en charge de la distribution d’eau potable et de l’assainissement en Arménie.
SAUR est en charge de 35 villes de plus de 5000 habitants et de 300 villages.

– Véolia Eau, division Eau de Véolia Environnement, a été choisie pour gérer le système de distribution d’eau de la ville d’Erévan pour une durée de 10 ans. La firme française est chargée du traitement et de la distribution de l’eau potable, du réseau d’évacuation des eaux usées et de la gestion de la clientèle.

– Il faut aussi citer bien d’autres réussites d’entreprises françaises en Arménie : la centrale hydroélectrique Kapan Energie, Delta-Way LLC distributeur des produits Altadis (Seita), Damaris AM LLC société de développement de software, OMH Exclusive Pens qui est une société qui produit et exporte des stylos de luxe ou encore le centre d’appels Intra Call Center.

– L’Université Française en Arménie a été créée en 2000 ; avec ses 3 facultés, elle prépare les étudiants à des licences de Commerce, de Management Opérationnel et de Droit et à plusieurs Masters.

Il y a aussi possibilité d’obtenir simultanément des diplômes de l’Etat arménien et français. Les stages font aussi partie intégrante de la formation.
L’Université Française en Arménie est « un vrai atout pour les entreprises françaises, en Arménie et dans l’espace de la CEI. »

Cette rapide présentation de la présence économique de la France en Arménie ne serait pas complète si on ne mentionnait pas l’implication constante des nombreuses associations franco-arméniennes depuis l’indépendance. Même si souvent humanitaires ou culturelles, elles contribuent aussi à améliorer les conditions sociales des familles et à  promouvoir l’activité économique (encouragement de l’artisanat, création de fermes modèles,…).

2- Les relations commerciales franco-arméniennes et les projets d’avenir
Comme on le voit la plupart des entreprises françaises présentent en Arménie ont des activités de services (télécom, banque, services financier, gestion de l’eau,…).
Par ailleurs, les relations commerciales bilatérales ne sont pas très dynamiques. Les exportations arméniennes vers la France sont faibles (produits alimentaires le plus souvent) ; les importations en provenance de France sont bien plus importantes et varient en fonction des besoins  en équipements des entreprises françaises en particulier.

bilateral

Lors de sa visite, le Président Chirac avait émis le souhait de développer les relations économiques entre les 2 pays ; il avait  fortement  insisté  sur  la volonté de la France d’aider l’Arménie dans la modernisation de la vie politique et la diversification de son économie.

Début 2011, la visite du président Sarkozy avait été l’occasion de la signature d’un accord de coopération dans les domaines de la culture, des sciences et de la technologie.

Les domaines qui intéressent la France en premier lieu sont la participation à la construction de la nouvelle centrale nucléaire (1000 MW, coût 5 milliards USD) et à celle de la route Nord-Sud qui reliera la frontière iranienne à la frontière géorgienne (coût 1,5 milliards USD, dont 500 millions apportés par la Banque de Développement Asiatique).

En novembre 2012, lors de la visite du Président Serge Sargsyan, un mémorandum a été signé entre le ministère arménien de l’Economie et l’Agence Française de Développement, comprenant un ensemble d’accords pour créer de nouvelles opportunités et élargir la coopération. Ici l’accent a été mis sur les infrastructures de drainage et de distribution d’eau et la construction de réservoirs et de barrages.

Certes, le marché arménien est restreint mais les échanges du pays se développent sans cesse.

L’Arménie est par ailleurs une porte d’entrée pour les marchés russes et de la CEI ; près de 2 millions d’Arméniens y vivent avec de fortes connexions d’affaires avec la Mère Patrie. Autant de pistes qui ne sont pas suffisamment explorées et exploitées à ce jour.

Gérard Achdjian
APRICOT Group
Mise en relations d’affaires avec l’Arménie
www.apricotgroup.eu

* Pour des informations détaillées sur l’économie de l’Arménie, veuillez consulter le site  www.gab-ibn.com