agriculture
pharmaceutique
chimie
NTIC3
armenie marche

Erevan est en train de devenir une « ville intelligente »

L’un des géants de la technologie moderne, la société chinoise Huawei, de plus en plus soumis aux sanctions à l’Occident, négocie avec plusieurs gouvernements de la région, dont le gouvernement arménien, le lancement d’un système appelé « ville intelligente ».

En Arménie, le marché des technologies de l’information est en croissance rapide, principalement en raison des sociétés internationales qui transfèrent leur production vers des pays en développement avec une force de travail qualifiée où le salaire moyen est bas, ce qui est le cas dans le pays. Aujourd’hui en Arménie, les contrats avec des entreprises informatiques étrangères ne surprennent personne.

C’est en décembre 2017 que le géant chinois de la technologie Huawei avait signé un mémorandum de coopération avec le gouvernement arménien. A l’époque, peu de monde en Arménie y a fait attention.

Selon le site internet eurasianet.org, le projet « Ville intelligente » qui sera réalisé dans le cadre de cet accord a pour but de faciliter la vie des gens et d’assurer une sécurité absolue dans différents domaines.

D’après l’article publié sur le site Huawei Armenia, daté de 2018, le projet réalisé dans le pays pourrait couvrir les domaines différents : à résoudre les problèmes de transport, à élargir l’accès à l’éducation, à lutter contre la corruption et à promouvoir le développement économique. « Tout dans la ville intelligente est raisonnable, combiné et rationnel, -s e dit dans l’article. Erevan est ainsi en train de se transformer en une « ville intelligente ».

Les études menées par Huawei montrent que d’ici 2025, la planète comptera 27 mégapoles avec une population de 10 millions d’habitants, ce qui posera de graves problèmes de transport, de santé, de service public etc. Le système prévoit de distinguer, de suivre les personnes et de contrôler les produits et les services. Grâce à la mise en œuvre des différentes technologies, il sera également plus facile de contrôler et de prévenir les crimes, la cybercriminalité, les attaques terroristes, etc.

Source : www.courrier.am