agriculture
pharmaceutique
chimie
NTIC3
armenie marche

L’Arménie accueillera en octobre le congrès mondial des Technologies de l’Information « WCIT 2019 », interview de Nouvelles d’Arménie avec son président Alexandre Yesayan

Du 6 au 9 octobre 2019 se tiendra à Erévan le Word Congrès on Information Technology, le « WCIT2019 », congrès mondial des Technologies de l’Information (IT), en présence de plusieurs milliers de participants. Un rassemblement qui par son ampleur est le second plus important évènement international en Arménie, après le 17e Sommet de la Francophonie en octobre dernier. Des milliers de spécialistes et des centaines de journalistes venus de plusieurs dizaines de pays de la planète sont annoncés à cet évènement d’une ampleur mondiale.

L’Armenpress a – avec l’aide de la journaliste de la Télévision publique d’Arménie, Hasmik Arakélyan chargée de la communication et médias pour des pays francophones ainsi qu’Arminé Udumyan chargée des Relations publiques au sein du « WCIT 2019 »- interrogé Alexandre Yesayan le président du « WCIT 2019 » et de l’Union des entreprises de technologies de pointe d’Arménie (ԱՏՁՄ, UATE).

Nouvelles d’Arménie Magazine (Krikor Amirzayan/Armenews) : Pouvez-vous nous présenter la situation des Technologies de l’Information en Arménie ?

Alexandre Yesayan : En Arménie le domaine des Technologies de l’Information l’un des plus dynamiques de l’économie avec une croissance moyenne de 25% par an. Le gouvernement arménien a déclaré les Technologies de l’Information comme une voie prioritaire, la législation du pays étant favorable à l’investissement étranger direct. Des efforts constants sont déployés pour promouvoir les innovations de haute technologie, le développement de l’écosystème et la promotion des startups du secteur. L’Arménie a un champ de développement rapide des Technologies de l’Information. Ces technologies de pointe représentent 3,3% du Produit Intérieur Brut (PIB) du pays. L’Arménie a développé l’ingénierie, la physique, les mathématiques et l’informatique.

L’Arménie n’a pas de mer ou de ressources naturelles illimitées, mais depuis l’époque soviétique elle dispose d’un grand potentiel dans le domaine des sciences et des recherches. Ici de nombreuses sociétés internationales ont leur activité. Si vous regardez les sociétés étrangères installées en Arménie telles que « Vmware », « Synopsys », « National Instruments » ou « Oracle » et les résultats qu’ils enregistrent, l’Arménie est dans de nombreux cas en position de leader dans le monde. Et il n’est pas juste de dire aujourd’hui que l’Arménie est un pays à main-d’œuvre bas, nous disons que l’Arménie est un pays de force de travail efficace dans le domaine des technologies de pointe. Ces dernières années nous remarquons également qu’étant un pays de sous-traitance pour les sociétés étrangères, l’Arménie se positionne comme indépendant, et un pays avec une réputation en hausse en matière des Technologies de l’Information et des sociétés de ce domaine qui sont installées.

NAM  : Pouvez-vous nous donner quelques éléments sur votre parcours monsieur le président du congrès « WCIT 2019 » ?

Alexandre Yesayan : j’ai débuté dans la vie active en 1999 en compagnie de mon frère juste après les études. Nous avons ouvert le premier club internet d’Arménie lorsqu’on comptait sur les doigts des mains le nombre d’utilisateurs du net. Il était situé près du lac de Karap. Puis nous avons ouvert un deuxième et ouvert également un centre d’appel téléphonique international car dans le pays être raccordé au réseau internet était un problème. Nous avons développé le réseau et en 2006 lorsque les actions d’« ArmenTel » se sont ouvert à « Beeline », le monopole fut levé et le réseau a connu un développement exceptionnel. Nous sommes en compagnie d’amis entrés sur le marché. Au début modestement, puis avec des pas sûrs nous avons crée une organisation formée d’opérateurs de télécommunications puissants. Nous avons déparé avec 7 salariés, aujourd’hui nous avons 1700 collaborateurs.

En dehors de cela, par l’activité de notre société l’internet s’est développé en Arménie, aujourd’hui le nombre d’utilisateurs place l’Arménie parmi les premiers au monde avec des flux internet très importants dans la région.

Pour ce qui est de l’Association des entreprises de technologies de pointe (UATE) j’en suis le président élu depuis quatre ans. Il y a quelques semaines cette mission importante m’é été reconfiée. L’association fut créée en l’an 2000 et défend les intérêts de la communauté des Technologies de l’Information et regroupe le monde des Technologies de l’Information d’Arménie. Sont organisés l’exposition annuelle des technologies en Arménie « DigiTech », des congrès présentant les dernières nouveautés et créations en matière de technologies, le projet « Arpat » liés aux recherches, la robotique et autres domaines. L’association organise également nombre de réunions à l’étranger. L’UATE reviendra cette année sur le développement du numérique, stratégique pour le pays. C’est grâce aux efforts de notre association et au travail de communication réalisé que cette année se déroulera en Arménie le congrès international des Technologies de l’Information « WCIT 2019 ».

NAM  : quels sont les objectifs principaux directs et indirects du congrès ?

Alexandre Yesayan : Cette année c’est la 23e édition du congrès international des Technologies de l’Information « WCIT 2019 ». Cette manifestation se déroule chaque année dans un pays développé ou un grand pays en développement. C’est la première fois depuis les 10 dernières années qu’il se déroule en Europe. Il est intéressant de noter que l’Arménie fait partie des pays en développement même si sa population est bien moindre que l’Inde, le Brésil ou le Mexique. Ainsi, pour nous, c’est un grand honneur que l’Arménie accueille cette année ce congrès international. 
Le « WCIT 2019 » abordera dans ses principaux thèmes les tendances mondiales dans le domaine des Technologies de l’Information sera d’un haut niveau de qualité. Nous accueillerons des chefs d’entreprises et partagerons leurs expériences. Dans le passé, le congrès se déroulait tous les deux ans, mais actuellement son rythme est annuel. Et chaque année des nouveautés sont nombreuses car les communications enregistrent un développement très rapide.

NAM : Qui sont les participants et pourquoi venir participer à ce congrès en Arménie ?

Alexandre Yesayan : En recevant le congrès en Arménie, les participants auront la possibilité de situer l’Arménie sur la carte mondiale en matière de Technologie de l’Information. Parmi les thèmes abordés, l’Arménie sera présentée afin de le faire connaitre au monde. Nous tenterons de présenter l’Arménie et le potentiel d’investissement aux dirigeants des grandes entreprises de Technologies de l’Information et aux spécialistes. En un mot ce sera l’occasion de présenter l’Arménie comme un pays de technologies avancées.

NAM : Quels sont les participants qui viendront de France ?

Alexandre Yesayan : Un certain nombre de société et d’organisations de France sont intéressés pour venir participer au congrès. Nous analysons actuellement les dossiers et la forme de leur participation. Fin juin, nous publierons la liste des organisations et des interventions au congrès. Comme vous le savez, l’an dernier l’Arménie a reçu la présidence de l’Organisation internationale de la Francophonie et actuellement nous étudions la participation des sociétés et des représentants de ces pays de la Francophonie qui viendront en Arménie. Je suis heureux d’informer que le congrès sera intégralement couvert en français, ce qui est également important pour les pays francophones. Un certain nombre d’informations indispensables seront communiquées en français.

NAM  : Comment peut-on participer au congrès ?

Alexandre Yesayan : le congrès international est ouvert à tous ceux qui veulent participer, sur le site officiel les billets gratuits sont disponibles à l’adresse : https://wcit2019.org/get-ticket
Pour ceux qui sont inscrits dès le lancement du congrès ainsi que les membre co-fondateurs de WITSAet de UATE, des réductions de tarifs et avantages sont prévus. Pour toute information ou questions concernant le congrès, vous pouvez les adresser par voie électronique à l’adresse sales@wcit2019.org.

NAM : Quel message avez-vous à adresser en France aux spécialistes des Technologies de l’Information ?

Alexandre Yesayan : Parce que la France un très grand potentiel en matière de Technologies de l’Information et elle est l’un des leaders de la planète où des innovations sont nombreuses et les start-ups se développent rapidement et où il y a des grandes sociétés, je pense que la participation de la communauté française des Technologies de l’Information est très importante. Ce congrès n’est pas un évènement local mais mondial et nous serions heureux de voir les représentants de sociétés françaises car nous savons l’importance de la vision des spécialistes français dans le domaine des Technologies de l’Information. De plus les thèmes abordés sont multiples et variés, tels que la cybercriminalité, la ville intelligente et d’autres sujets. Il aurait été intéressant par exemple qu’Anne Hidalgo la maire de Paris puisse transmettre l’expérience de Paris, la ministre Frédérique Vidal chargée de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation puisse participer et nous donner la vision de la France en matière de Technologie de l’Information et nous dire l’état de la numérisation en France et les projets de développements.
Le congrès serait un champ très intéressant pour les sociétés françaises qui pourront voir les réussites des autres pays et analysent les visions de l’avenir de ces technologies. Je crois que le succès du congrès résidera dans le fait que les leaders de la planète en matière des Technologies de l’Information puissent réunir et analyser les perspectives d’avenir et son influence sur l’humanité.

Krikor Amirzayan
(en collaboration avec la journaliste Hasmik Arakélyan, chargée des médias pour des pays francophones pour « WCIT 2019 » et Arminé Udumyan chargée des Relations publiques au sein du « WCIT 2019 »)

par Krikor Amirzayan le mardi 28 mai 2019
© armenews.com 2019
Source : www.armenpress.am