agriculture
pharmaceutique
chimie
NTIC3
armenie marche

Une usine de raffinage d’or sera construite en Arménie

Une usine de raffinage d’or va être construite en Arménie, censée aider la Banque centrale à restaurer partiellement ses réserves d’or, a annoncé le président de la Banque centrale, Artur Javadyan.

En 2014, Arthur Javadyan et Vartan Sirmakes, chef de la société Technocert et cofondateur de Franck Muller et président de ArmSwissbank, ont signé un mémorandum sur les intentions de créer une usine de raffinage de métaux précieux en Arménie. L’usine devait affiner les concentrés d’or et d’argent, produire de l’or pur en lingots de banque standard et les vendre en Arménie et à l’étranger.

Arthur Javadyan a déclaré que l’usine fournirait aux producteurs d’or arméniens la possibilité d’exporter non pas des alliages dorés, mais des lingots d’or. Ils auront également l’occasion de remettre leur or à l’usine et de recevoir des lingots de banque ou tout simplement de vendre du minerai d’or à l’usine.

Arthur Javadyan a rappelé qu’à la fin de 2003, la Banque centrale avait pris la décision stratégique de ne pas utiliser d’or dans ses réserves brutes externes et avait vendu 1,4 tonne d’or pour 17 millions de dollars. Cette décision s’explique par « la forte liquidité du marché de l’or au cours des dernières années ».

La Banque centrale a déclaré à ce moment-là que « la forte corrélation entre l’or et l’euro signifie que même sans l’or dans les réserves internationales, le niveau de diversification nécessaire peut être maintenu tout en augmentant le rendement des réserves internationales ».

En 2004, la Banque centrale a converti en livres le produit de la vente de réserves d’or. Après que la livre sterling ait gagné 8,4% par rapport au dollar américain, le rendement réel de la Banque centrale était d’environ 13%, tandis que le retour sur investissement en or pouvait atteindre un maximum de 9%, uniquement en raison de la hausse du prix de l’or.

Le produit net de la vente des réserves d’or en Arménie s’élève à 3 milliards de drams arméniens. La totalité de la réserve d’or s’est vendue à plus de 400 dollars l’once.

Arthur Javadyan a déclaré que l’ouverture de l’usine de raffinage de l’or permettra d’acquérir des lingots de banque en drams arméniens sur le marché local.

« J’espère que nous aurons déjà cette opportunité l’année prochaine ; tout est prêt, le matériel a été livré et le site de construction de l’usine a été sélectionné. Il a déclaré que la Banque centrale détiendrait 5 à 6% des actions de l’usine », dit Javadyan.

par Stéphane
Source : www.armenews.com