agriculture
pharmaceutique
chimie
NTIC3
armenie marche

Viva Technology: rendez-vous mondial de la technologie et de l’innovation

Du 16 au 18 mai 2019, le monde de la technologie s’est retrouvé à  Paris, au salon Viva Technology, coorganisé par Les Échos et Publicis.  Pour la première fois, l’Arménie a été représentée à ce rendez-vous mondial des start-ups et de l’innovation par un pavillon intitulé « Inspiring Armenia ». Cette présence est devenue possible grâce au ministère arménien des Technologies de l’information, l’Ambassade d’Arménie en France, l’UGAB France, HyeTech Europe et G2IA accompagnés de partenaires.

Par Anna Baghdassarian

VivaTech, c’est quoi ?

VivaTech est le rendez-vous annuel mondial des startups et de l’innovation. C’est un rassemblement des esprits les plus brillants, des talents et des produits, qui se déroule à Paris. VivaTech met l’accent sur les innovations d’aujourd’hui et les possibilités de demain pour tous ceux qui croient à la puissance de la technologie pour transformer le business et la société. Comme durant les trois dernières éditions, cette année aussi, le succès du salon est venu prouver que l’innovation et la technologie sont les piliers de l’économie de demain.

Les thèmes de cette 4ème édition était bien variés: la digitalisation de la santé, la mobilité, la protection des données, l’énergie, la sécurité, etc. En se promenant au salon VivaTech et en découvrant de divers stands, on se rendait compte à quel point aujourd’hui les nouvelles technologies et l’innovation ont un impact sur notre vie quotidienne.

Selon Philippe Poux, président du G2IA, cette 4ème édition de VivaTech était vraiment remarquable, y compris au niveau de l’organisation. En partant de l’expérience des éditions précédentes, les organisateurs avaient amélioré les conditions: plus de confort et de services aux startups, exposants et visiteurs, pour une qualité d’accueil assurée.

La « Silicon Valley » du Caucase à VivaTech

Pour la première fois, l’Arménie a été représentée à ce rendez-vous mondial des start-ups et de l’innovation par un pavillon intitulé « Inspiring Armenia ». Le choix du nom n’est pas un hasard: l’Arménie peut être une source d’inspiration, car ces atouts sont la jeunesse, l’éducation,  le tech, les femmes. Un signe fort: 30% des personnes travaillant dans le secteur des technologies en Arménie sont des femmes, ce qui montre l’engagement du pays à devenir un centre technologique et à encourager ses jeunes à contribuer à une vie meilleure. L’écosystème arménien se concentre sur l’élargissement de l’accès à l’éducation, notamment scientifique.

Comme nous l’a confié Philippe Poux, lors de l’édition précédente de l’événement, en se promenant dans les allées de VivaTech, il lui a paru étrange que l’Arménie ne soit pas là. Cette année, sa présence est devenue possible grâce au ministère arménien des Technologies de l’information, l’Ambassade d’Arménie en France, l’UGAB France, le HyeTech Europe et le G2IA accompagnés de partenaires. Le pavillon a accueilli plusieurs startups fondées par les Arméniens d’Arménie,  mais aussi de l’Europe et des Etats-Unis.

D’après Gayané Markosyan, chef du département des relations publiques au sein de Synopsys Armenia, pour l’Arménie, la participation au salon Viva Technology était très importante : « Ce n’était pas facile d’avoir un pavillon au VivaTech. Il y avait des difficultés au niveau d’organisation, de financement et également au niveau de contenu. Mais grâce à nos partenaires, on a eu la chance de rendre visible au monde le grand potentiel qu’on a dans ce secteur. J’éprouvais un grand sentiment de fierté en voyant le pavillon d’Arménie à côté des pavillons de Google, Facebook, Intel, IBM et d’autres géants technologiques»,- explique Gayané. Elle trouve que le pavillon « Inspiring Armenia » retenait l’attention des visiteurs surtout grâce à la diversité et à la créativité des startups : « A l’entrée du pavillon, le robot Robin saluait les visiteurs et les invitait à découvrir « Inspiring Armenia ».  Robin est un robot de service à la clientèle qui peut parler aux clients, répondre à leurs questions  grâce à l’intelligence artificielle.

L’autre projet qui avait suscité beaucoup d’intérêt lors du dernier Vivaech était « la chaussure intelligente », créée par les cordonniers arméniens. Il s’agit de très belles chaussures aux ornements arméniens qui sont aussi… intelligentes. Elles sont capables de compter les pas, la température, le poids de la personne qui les portent. Ce qui était aussi intéressant dans notre pavillon, surtout pour les journalistes, c’était le fait que parmi les startups il y en avait une qui avait été fondée par notre ministre des Technologies de l’information Hakob Arshakyan »,- raconte Gayané Markosyan

Philipe Poux, qui collabore depuis trois ans avec les startups en Arménie, voit leur dynamique d’évolution. Pour lui, la maturité des startups arméniennes est une évidence. Il trouve que le pavillon « Inspiring Armenia » était surprenant: d’abord, parce que nombreux étaient ceux qui ne connaissait pas l’Arménie et qui ont été surpris par sa créativité.

Dans le cadre de VivaTech, plusieurs rencontres avec des figures emblématiques de la technologie ont eu lieu. Ainsi, le pavillon a accueilli Louis Pouzin qui est l’un des pères d’Internet,  André Manoukian (musicien, fondateur de Muzeek), Marie-Lou Papazian (directrice du Centre Tumo Erevan), Garry Kasparov (champion du monde d’échecs). Par ailleurs, ce dernier, ne pouvant pas retenir son admiration, a dit : « Ce n’était pas une nouvelle pour moi que les Arméniens sont très talentueux, mais de tels progrès dans le domaine de la technologie sont très impressionnants! ».

Source : www.courrier.am